Actualités

21 Juin 2013 - Lybert Ramade en mode "Calienté" - Reportage et Interview par The Treiz & Lefantomedunet


Artiste complet à la voix grave sur des rythmes latinos, c'est vers la fin des années 90 qu'il enflamme les "dance floors" de New York avec un titre de son écriture "Can you feel my love". Parcours rempli de rencontres, en 2002 il enregistre un titre en duo avec Sheila "Tangue Au" et c'est dans ces années 2000 qu'il trouve son univers musical et peut exploiter tout son talent sur scène.

Dans des circonstances pas communes, Treiz & Lybert se sont croisés, et de cette rencontre est née cette interview... Lybert en mode "Calienté" s'est prêté au jeu des 5 questions pour "Sheila - Le fil de notre histoire" ... Découvrez le un peu plus, son univers, son parcours et sa rencontre avec Sheila !



(c) photo Charles Pereira



 

1) Pour nos lecteurs pouvez vous décrire votre parcours professionnel afin de mieux vous connaitre ?

Mon parcours professionnel et artistique, puisqu'ils sont indissociables, a commencé par du chant classique et ayant une voix de basse, je me suis retrouvé très rapidement sur la scène dans un opéra baroque "4 Saints en 3 actes". Un peu fainéant et aussi n'ayant peut-être pas les qualités requises, je me suis dirigé vers la variété car le chant lyrique est un travail de fou au quotidien. Au fil des rencontres, j'ai travaillé avec différents producteurs et j'ai enregistré plusieurs titres dont j'ai écrit les textes. Je me cherchais mais je ne me trouvais pas...

Fin des années 90, j'explore un nouveau genre et j'enregistre un titre dance "Can you feel my love" que j'écris et qui sera produit par 2 français, ce titre enflamme les dance floors de New York. Suite à cela, j'enregistre mon premier mini album de "variété groove", en français et en anglais, et je fais plusieurs concerts de 2006 à 2008 sur la scène de l'Article et du Théâtre de Nesles. Un DVD a été filmé pour graver ce moment.

En 2009, j'enregistre mon second album "En haut là bas", dont j'ai écrit la plupart des textes, un mélange pop, latino et électro en français et espagnol pour renouer avec mes origines portoricaines, dont un clip a été réalisé sur le titre "Quien sera". Cet album est disponible sur toutes les plateformes de téléchargements, tout comme le troisième album "Une autre chance" plus pop avec des sons jazz et rock enregistré à New York en 2011 et produit par Ayhan Sahin pour "Young Pals Records International" dont je signe aussi la plupart des textes.

Je dois finir de tourner le clip du premier extrait de cet album "Dans ma rue". Parallèlement, j'ai pris des cours de théâtre à Paris et New York (avec Jack Garfein) et j'ai commencé à travailler aussi en tant que comédien. J'ai fait du théâtre "La noce de Tchécov", "Psychose" que j'ai co-écrit et joué au théâtre "Les Déchargeurs", d'ailleurs Sheila est venue me voir. "Il m'est arrivé quelque chose" au théâtre de Montorgueil, "Dormez je le veux" de Feydeau au théâtre Galabru.

De la télévision : Commissaire Moulin, Navarro, Charles Grégory and Co (co-écrit par mes soins), Nightmare (USA), un peu de cinéma : "Prête moi ta main" d'Eric Lartigau et dernièrement "Entre désirs" de Cristina Palma de Figueiredo, sur le monde du cabaret dans lequel je joue et je chante des reprises de standards américains que j'ai décidé de reprendre dans mon nouveau spectacle. Je fais aussi beaucoup de voix off pour des chaines du câble et d'animation en événementiel. J'ai la chance d'avoir plusieurs cordes à mon arc artistique...



"Entre désirs" de Cristina Palma de Figueiredo





(c) photo Amir Gargaratchi


2) Vous avez collaboré avec Sheila sur la chanson "Tangue Au" sur le spectacle de l'Olympia en 2002 et sur l'album "Seulement Pour Toi", comment s'est fait cette rencontre artistique ?

Alors pour revenir à cette collaboration, il faut que je revienne à l'origine de notre rencontre. J'ai rencontré tout d'abord Yves Martin fin 1994 par le biais de quelqu'un qui travaillait chez "Polygram" pour un projet vidéo sur Sheila qui ne s'est d'ailleurs pas fait.

On s'est très rapidement bien entendu, grâce à l'amour de la musique que l'on avait en commun, notre amitié s'est accrue au fil du temps et j'ai rencontré Sheila (la première fois sur un golf dans les Yvelines) qui à l'époque avait décidé de mettre sa carrière de chanteuse entre parenthèses. C'est important de resituer cela dans le temps, car Sheila ne chantait plus et notre relation s'est bâtie sans conotations professionnelles à l'époque du moins. Puis de fil en aiguilles, j'ai été souvent invité à Feucherolles et j'ai eu la chance de nouer avec eux une véritable amitié. En 1997, Yves me compose et produit un titre dont je fais le texte "Give me some love", titre enregistré à Feucherolles aux sonorités pop et indiennes (mes origines aussi, et oui je suis un véritable melting pot LOL !).

Tout naturellement, Yves me propose de travailler avec lui sur le spectacle de l'Olympia 1998 qui se trouve être le retour de Sheila sur scène après 9 ans d'absence. J'ai donc sauté sur l'occasion pour les mettre en contact avec une chorégraphe que je connaissais : Mia Frye. Je pars même en tournée avec eux... Et notre amitié se solidifie. Yves co-produira aussi mes premiers concerts en 2006.


En 2002, Yves me demande à nouveau de travailler avec lui sur le nouveau spectacle, et de chansons en chansons, de musiques en musiques, il a une idée d'un tableau un peu argentin, et il me propose connaissant bien ma voix "grave" , mon look un peu latino et aussi mon affection pour la langue espagnole, d'écrire un texte et de le chanter avec lui. Sheila cautionne tout de suite l'idée...

J'ai eu le privilège d'être habillé par Jean Paul Gautier, dans un tableau argentin, sur la scène de l'Olympia et de chanter un duo très latino avec l'icône Sheila... Je vous avoue que le bonheur et la peur de ne pas décevoir se sont entremêlés à ce moment là. Mais quel magnifique souvenir ! Un des plus beau de mon parcours. Suite à cette aventure, j'ai eu la chance de retravailler sur le spectacle de l'Olympia 2012 à la demande d'Yves, car j'étais là pour l'anniversaire des 40 ans et je ne pouvais pas louper celui des 50 ans qui s'inscrit dans la continuité de notre collaboration professionnelle et surtout amicale. Sheila et Yves sont des fidèles et ils ont instauré un véritable esprit de famille.



3) Vous étiez sur ce spectacle quelle était l'ambiance dans les coulisses ?

Mais il faut dire que celui là est un peu spécial dans la carrière de Sheila et dans mes souvenirs avec elle. Il est inutile de vous rappeler que 2002 est l'année des décès consécutifs des parents de Sheila, donc j'avoue que l'ambiance était un mélange de joie et de nostalgie, de bonheur et de mélancolie, Sheila était très affectée par la disparition de ses parents, chose que l'on comprend aisément.

Mais elle était soutenue par Yves, qui est devenu son mari quelques années après. Mais elle a fait en sorte, grâce à son professionnalisme, et sa volonté que l'ambiance ne s'en ressente pas trop, du coup il y avait une certaine nostalgie qui planait, mais l'équipe s'est laissée porter par un magnifique spectacle, riche, diversifié, tendre, surprenant, élégant et dynamique, du coup l'ambiance était un sentiment de bonheur partagé d'être de nouveau ensemble et une joie de participer à une aventure magnifique avec celle qui nous réunissait.



(c) Photo Charles Pereira


4) Qu'est ce que ça fait de se retrouver à travailler avec une grande vedette comme Sheila ?

Si vous le permettez, je vous reprends concernant le terme "Grande Vedette", Sheila n'est pas une grande vedette, mais une Star, une Icône et il en reste très peu en France. Quand j'ai rencontré Sheila, elle ne chantait plus, et j'avoue que n'étant pas fan, du coup je ne me rendais pas vraiment compte de son statut et de son répertoire. C'est en travaillant sur l'Olympia de 1998, en écoutant et réécoutant tous ces titres pour choisir les chansons qui composeraient le spectacle, c'est d'ailleurs pour cette raison qu'Yves Martin m'avait demandé de l'assister en tant qu'oreille "vierge", que je me suis rendu compte du nombre de tubes qu'elle avait, et de sa carrière incroyable...

Mais je ne me doutais pas encore de l'effet qu'elle produisait sur le public et je l'ai très vite compris lors des représentations de son retour sur scène. Elle a un charisme et une présence inexplicable, c'est une vraie Show Woman à l'américaine. Tout ceci pour vous dire que je suis très fier de la côtoyer avec Yves, d'avoir partagé une chanson en studio avec elle et surtout d'avoir eu le privilège de partager la scène mythique de l'Olympia avec cette artiste.

Travailler avec une artiste comme Sheila est un honneur, car j'ai beaucoup de respect pour sa carrière hors du commun. Que du bonheur !



(c) Zoltan Zmarzlik

5) Quels sont vos projets actuels et futurs ?

Alors pour l'instant je continue ma vie d'artiste pluridisciplinaire, je fais beaucoup d'animations, de voix off, je passe des castings... Je dois reprendre mon spectacle seul en scène au théâtre "Il m'est arrivé quelque chose" normalement à la rentrée... Et peut-être au théâtre Montorgueil, là où je l'ai créé. J'attends avec impatience aussi un rôle récurrent qui est en écriture dans une nouvelle série mais pour l'instant ce n'est pas signé donc vous connaissez la chanson... Je dois aussi finir dans quelques semaines le tournage du clip de mon titre "Dans ma rue" extrait de mon dernier album (Une autre chance) que je n'ai pas eu le temps de défendre, ce qui devrait se faire soit en fin de cette année ou alors l'année prochaine, car j'ai hâte de chanter à nouveau sur scène avec mes musiciens... To be continued...



Nous tenons à remercier Lybert Ramade pour sa disponibilité, sa gentillesse. Nous lui souhaitons toutes réussites dans ses projets futurs. The Treiz et Lefantômedunet


Tangue au (Chant Lybert)
co-écrit avec un ami sud américain


En espagnol


Mi cuerpo ardiente contra tu cuerpo ardiente
Bailan al tiempo de llamadas vibrantes
Que bailan calientes entre mi piel y el mar
Mi cuerpo ardiente contra tu cuerpo ardiente

Sobre la arena caliente
Me dices que me amas
Me tienes loco de amor, muy loco de amor

Sabor salado con tu cuerpo enlazado
Palabras de esta cancion
Amame asi
Mi cuerpo ardiente


Traduction en Français


Mon corps ardent contre ton corps ardent
Dansent au rythme d'appels vibrants
Qui dansent chaleureusement entre ma peau et la mer
Mon corps ardent contre ton corps ardent

Sur le sable chaud
Tu me dis que tu m'aimes
Tu me rends fou, totalement fou d'amour

Saveur salée avec ton corps enlaçé
Paroles de cette chanson
Aime moi ainsi
Mon corps ardent





(c) Photo Lybert Ramade




La chorégraphie de Spacer par Mia Frye



 




 



Retrouvez tout l'univers de Lybert Ramade




Site Web officiel ici




Page officielle facebook ici



"Dans ma rue" son nouveau titre en vidéo




Télécharger "Can you feel my love" version single et maxi sur Itunes ici


Télécharger l'album "En haut là-bas" sur itunes ici



Télécharger l'album "Une autre chance" sur Itunes ici et sur cdbaby ici

 


Sheila, le fil de notre histoire - Le site non officiel
Accueil - Biographie - Discographie - Télégraphie - Sheila de A à Z - Bibliothèque - Presse - Scène - Culture S
Les interviews - Mémento - América - Les vidéos - Sheila's house mix - Crédits et contact - Plan du site